Gravier
Gravel
Living In Clip 1997
Little Plastic Castle 1998
Little Plastic Remixes 1999
Trust 2004
Sacramento 10.25.03 2004
Atlanta 10.9.03 2004
Rome, Italy Live 11.15.04 2005
J’ai entendu le bruit de ta moto
Alors que tes roues faisaient gicler le gravier
Puis dans l’allée ton moteur se couper,
J’ai poussé la porte-moustiquaire
Et t’ai attendu sur le porche
Pensant bats-toi bats-toi bats-toi à tout prix

Mais au lieu de ça je t’ai laissé entrer
Comme je l’ai toujours fait
Et je t’ai fait asseoir et t'ai offert une bière
Et de l'autre côté de la table de cuisine
J’ai tiré plusieurs coups
Et tu étais toujours assis là
Quand la fumée s’est dissipée

Et tu es revenu en rampant pour dire
Que tu voudrais que ça se finisse bien
Et oh oh laisse-moi compter toutes les manières dont je t’abhorre
Et tu n’as jamais été un bon coup
Et tu n’as jamais été un bon ami
Mais oh oh oh qu'est-ce que je peux dire
Je t’adore

Tout ce dont j’ai besoin c’est de mon cuir
Un t-shirt et deux chaussettes
Je garderai mes mains au chaud dans tes poches
Et tu pourras utiliser le bloc moteur
Et nous roulerons jusqu’en Californie
Avec mes bras autour de ta poitrine
Et je ferai comme si c'était réel
Parce que c’est ce que j’aime le plus

Tu as jonglé avec deux femmes
Comme un stupide clown de cirque
Nous disant à toutes deux que nous étions l’élue
Et peut-être que tu peux m’empêcher
De ne jamais être heureuse
Mais tu ne m’empêcheras pas
De m'amuser

Alors allons-y, avant que je ne change d’avis
Je laisserai les bagages de tous tes mensonges derrière
Car je suis plus grande que tout ce qui est arrivé avant
Tu n’as jamais été très gentil
Et tu m’as toujours laissé tombé
Et oh oh qu'est-ce que je peux dire
Je t’adore

J’ai entendu le bruit de ta moto
Alors que tes roues faisaient gicler le gravier
Puis dans l’allée ton moteur se couper
Gradub et Cruello
I heard the sound of your bike
as your wheels hit the gravel
then your engine in the driveway, cutting off
I pushed the screen door
and I stood out on the porch
thinking fight fight fight at all costs

But instead I let you in
just like I’ve always done
And I sat you down an offered you a beer
And across the kitchen table
I fired several rounds
And you were still sitting there
when the smoke cleared

And you came crawling back to say
you want to make good in the end
And oh oh, let me count the ways, that I abhor, you
And you were never a good lay
And you were never a good friend
But oh oh, oh what can I say
I adore, you

All I need is my leather
one t-shirt and two socks
I'll keep my hands warm in your pockets
and you can use the engine block
and we'll ride off to California
with my arms around your chest
And I'll pretend that this is real
Cuz this is what I like best

You've been juggling two women
like a stupid circus clown
telling us both we are the one
and maybe you can keep me
from ever being happy
but you're not going to stop me
from having fun

So let's go, before I change my mind
I'll leave the luggage of all your lies behind
'Cuz I am bigger than everything that came before
You were never very kind
and you let me way down every time
And oh oh what can I say
I adore, you

I heard the sound of your bike
as your wheels hit the gravel
and your engine in the driveway, cutting off
Ani DiFranco